Police Science : Newsletter
2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 |
211 | 210 | 209 | 208 | 207, mai 2017 | 206 | 205 | 204 | 203
Police Science : Newsletter N. 207, mai 2017
 
La newsletter sciences policières est le fruit de la coopération entre TC Team Consult, Genève/Zurich (CH), Freiburg i. Br. (D) www.tc-teamconsult.com et la chaire de criminologie et sciences policières de l’Université de Bochum (Prof. Dr. Thomas Feltes) http://www.kriminologie.ruhr-uni-bochum.de/ et des programmes de la maîtrise Kriminologie und Polizeiwissenschaft et Criminal Justice, Governance and Police Science l' Ruhr-Universität Bochum
 

1.    Services de sécurité et media sociaux
2.    Erreurs dans l’identification visuelle de suspects au teint basané
3.    Nouvelle régulation européenne sur Europol et l’accès aux données
4.    Cambrioleurs et réseaux de routes
5.    Iliria International Review – en ligne
6.    Comment les habitants des quartiers à haut taux de criminalité et revenues modestes voient-sils la police ?
7.    Criminalité et dénonciation en Afrique du Sud
8.    Baisse de la délinquance juvénile. Explication d’un changement
9.    Les agressions à caractère xénophobes augmentent en Afrique du Sud
10.    Suicide par la police: les questions qui ne sont pas posées
11.    Un biais implicite influence les policiers impliqués dans l’usage létal de la force

1.    Services de sécurité et media sociaux
Une analyse nationale aux Usa de l’usage des media sociaux par la police montre qu’elle utilise ces derniers pour faire passer des messages de prudence, faire des relations publiques, et collecter des preuves dans le cadre d’enquêtes. 539 agences de sécurité ont participé au sondage, qui questionnait aussi les facteurs-clé du succès dans ce domaine. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=417

2.    Erreurs dans l’identification visuelle de suspects au teint basané
Les suspects au visage basané et aux traits considérés généralement comme typiques de la population noire (lèvres, nez, etc.) sont plus souvent victimes de reconnaissance erronée (fausse mémoire) par des témoins visuels, et ensuite condamnés sur cette base. Cela est vrai en particulier dans les procédures de lines-up prisés par les polices américaines: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/lcrp.12105/full

3.    Nouvelle régulation européenne sur Europol et l’accès aux données
Avec cette nouvelle disposition, la police fédérale, les polices des Länder et les services d’enquêtes des douanes pourront accéder directement aux données d’Europol. L’accès est régulé (partiel ou complet) selon les cas.
http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=418

4.    Cambrioleurs et réseaux de routes
Expliquer les raisons de la concentration géographique de la criminalité est un élément important de la criminologie. La criminologie environnementale explique cette concentration par l’aménagement des lieux, l’environnement urbain. L’étude ci-dessous, dans cette veine, teste le rôle joué par l’aménagement des routes sur la distribution spatiale de la criminalité. Le trafic piéton non-local est lié à une hausse des cambriolages, le trafic piéton local à une baisse. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=419

5.    Iliria International Review – en ligne
Cette revue est scientifiquement gérée en mode de double peer-review à l’aveugle et accessible deux fois par an gratuitement. Elle couvre le champ des sciences humaines et sociales, dans une approche pluridisciplinaire à l’intersection entre les politiques publiques, la recherche et la pratique dans les pays d’Europe du sud-est.  http://www.iliriapublications.org/index.php/iir/index  

6.    Comment les habitants des quartiers à haut taux de criminalité et revenues modestes voient-sils la police ?
Ce papier couvre une population qui est souvent absente des recherches sur la police, celle des quartiers pauvres et à forte criminalité. Le sondage montre qu’alors que la population manifeste une méfiance face à la police, elle se dit prête à entrer en coopération pour améliorer la situation. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=420

7.    Criminalité et dénonciation en Afrique du Sud
Les crimes qui créent le plus de sentiment d’insécurité en Afrique du sud sont ceux dont la croissance a été la plus forte ces cinq dernières années. La dénonciation à la police, elle, diminue. Alors que 9 vols de véhicules sur 10 sont dénoncés à la police, la moitié seulement des agressions l’est, et enfin un tiers seulement des fraudes et des vols à l’étalages sont rapportés.   http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=421

8.    Baisse de la délinquance juvénile. Explication d’un changement
En Hollande mais aussi ailleurs, la délinquance juvénile montre une baisse rapide et significative depuis 10 ans (-60%). Elle concerne les jeunes hollandais mais aussi issus de la migration, des deux sexes. Or, la réelle cause de cette baisse semble être la généralisation des smartphones. Elle réduit le temps passé en espace public, en groupes, potentiellement en recherche ou en démarche délictueuse.  L’usage du temps libre a changé, et cela expliquerait la chute impressionante de la délinquance. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=422  

9.    Les agressions à caractère xénophobes augmentent en Afrique du Sud
L’augmentation observée d’abord dans les villes principales du pays peut s’étendre maintenant au pays voire à la sous-région du contient. La xénophobie serait combattue au mieux par un meilleur accueil et des meilleurs services aux migrants, plutôt que de les laisser en proie au marchées noirs et aux trafics, mais cela demande temps et argent, deux choses que les politiques n’ont pas…. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=424

10.    Suicide par la police: les questions qui ne sont pas posées
Quand une personne mentalement en difficulté est abattue par la police, les commentateurs se penchent sur le rôle de cette dernière, mais oublient de se demander pourquoi la victime en est venue à se mettre dans cette situation… http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=426

11.    Un biais implicite influence les policiers impliqués dans l’usage létal de la force
Une analyse de 990 actions d’usages de l’arme avec conséquence fatale par la police aux USA montre que les afro-américains sont deux fois plus représentés en tant que victimes non-armées de l’événement. Il y a donc un biais implicite, à traiter par la formation, le lien plus fort avec toutes les communautés locales, et la création d’un standard nation d’usage de la force. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1745-9133.12293/abstract