Police Science : Newsletter
2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 |
212 | 211, octobre 2017 | 210 | 209 | 208 | 207 | 206 | 205 | 204 | 203
Police Science : Newsletter N. 211, octobre 2017
 
La newsletter sciences policières est le fruit de la coopération entre TC Team Consult, Genève/Zurich (CH), Freiburg i. Br. (D) www.tc-teamconsult.com et la chaire de criminologie et sciences policières de l’Université de Bochum (Prof. Dr. Thomas Feltes) http://www.kriminologie.ruhr-uni-bochum.de/ et des programmes de la maîtrise Kriminologie und Polizeiwissenschaft et Criminal Justice, Governance and Police Science l' Ruhr-Universität Bochum
 

1.    Criminalité urbaine et immigration
2.    Enregistrement des appels à la police dans les cas de violence domestique
3.    Sentiment d’insécurité et police chez les étudiants
4.    Le coût de la criminalité
5.    Un seul événement stressant peut causer des effets durables dans le cerveau
6.    Inégalité de revenus et sentiment d’insécurité en Europe
7.    Victime de violence policière aux USA
8.    Outils d’analyses de risque et fiabilité
9.    La prévention de la criminalité économique par l’accréditation des employés : le cas de la place financière suédoise.
10.    Impact des casinos sur la criminalité locale

Pour encore plus de nouvelles et articles récents, veuillez consulter l’onglet http://polizei-newsletter.de/wordpress/?cat=3 et pour des discussions de livres http://polizei-newsletter.de/wordpress/?cat=1

1.    Criminalité urbaine et immigration
La recherché a identifié peu de lien entre migration et criminalité, un thème pourtant très débattu publiquement. Une récente étude aux USA montre même une corrélation négative entre immigration soutenue et criminalité, tant contre les personnes que contre les biens. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/15377938.2016.1261057

2.    Enregistrement des appels à la police dans les cas de violence domestique
Sur la base de la nouvelle législation nationale, la police en Finlande est tenue d’enregistrer et d’enquêter sur tous les cas de violence, y compris dans le domaine familial. Les affaires peuvent être instruites même sans le consentement de la victime, afin de combattre l’impunité et de prévenir la récidive. Cette étude en montre les premiers résultats sur les facteurs entourant la dénonciation et les investigations de la violence domestique. http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/01924036.2017.1364277

3.    Sentiment d’insécurité et police chez les étudiants
Utilisant la théorie du style de vie, cette étude analyse le lien entre mode de vie et sentiment de sécurité. Une relation a été mise en évidence entre visibilité de la police et sentiment de sécurité. Le mode de vie des étudiants, principaux participants à cette étude, influence aussi leur perception, tout comme le genre, l’ethnie et l’habitat. http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0032258X16676289

4.    Le coût de la criminalité
La thèse de Caroline von der Heyden à la Ruhr-Universität Bochum portant le titre ”Towards a more humane, rational, and unified criminal justice policy in Germany” est accessible online sous : http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=459

5.    Un seul événement stressant peut causer des effets durables dans le cerveau
Une expérience personnelle stressante (accident, violence, catastrophe naturelle, etc.) produit des effets durables dans le cerveau, pouvant durer des années. http://www.polizei-newsletter.de/links.php?L_ID=461

6.    Inégalité de revenus et sentiment d’insécurité en Europe
L’analyse du sentiment d’insécurité est, ici comme dans d’autres papiers, entreprise à travers de multiples variables. Le sondage social européen (N= 56’752 sur 29 pays) est utilisé comme base pour étudier le lien entre revenu et sentiment de vulnérabilité.  Les personnes vivant dans des économies inégalitaires, les femmes et les seniors sont plus sujets à la peur.  Par la peur, la qualité de vie est aussi entamée. http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1477370816648993

7.    Victime de violence policière aux USA
En 2015, 990 personnes ont été victime de tirs de la police aux US. Une analyse de ces cas a été réalisée par le Washington Post et a montré que significativement moins de personnes afro-américaines avaient fait preuve de violence envers la police avant d’essuyer un tir, comparativement aux blancs, et qu’ils étaient deux fois moins souvent en possession d’une arme. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1745-9133.12269/full

8.    Outils d’analyses de risque et fiabilité
En 2014, 6’851’000 se trouvaient sous contrôle judiciaire aux USA, sous une forme ou une autre. Dans les 5 ans après leur sortie de prison, sur 400'000 ex-détenus, 77% ont récidivé. Les outils d’analyse du risque individuel, de plus en plus mis en œuvre pour prédire les comportements selon différents critères, doit venir contribuer à réduire ce taux. Les enjeux en sont analysés ici :   http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1745-9133.12272/abstract

9.    La prévention de la criminalité économique par l’accréditation des employés : le cas de la place financière suédoise.
L’accréditation est en vogue dans le domaine de la finance afin de mieux contrôler des dérives et délits économiques, « en cols blancs ». Cette étude se penche sur le cas suédois, sa mise en œuvre et ses effets sur les causes classique de la déviance : désorganisation, isolation de certains groupes d’acteurs, sous-cultures, etc. : https://link.springer.com/article/10.1057/sj.2014.45?wt_mc=alerts.TOCjournals

10.    Impact des casinos sur la criminalité locale
Une étude s’est penchée sur l’impact de l’ouverture d’un casino dans un quartier de Philadelphia. Il en ressort que la criminalité n’est pas influencée de manière claire, on observe certaines baisses mais en parallèle, des déplacements de délinquance vers d’autres quartiers voisins. Le rôle d’une présence policière accrue, suite à l’ouverture, est aussi à prendre en compte. https://link.springer.com/article/10.1057/sj.2014.28?wt_mc=alerts.TOCjournals