Police Science : Newsletter
2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 |
213, décembre 2017 | 212 | 211 | 210 | 209 | 208 | 207 | 206 | 205 | 204 | 203
Police Science : Newsletter N. 213, décembre 2017
 
La newsletter sciences policières est le fruit de la coopération entre TC Team Consult, Genève/Zurich (CH), Freiburg i. Br. (D) www.tc-teamconsult.com et la chaire de criminologie et sciences policières de l’Université de Bochum (Prof. Dr. Thomas Feltes) http://www.kriminologie.ruhr-uni-bochum.de/ et des programmes de la maîtrise Kriminologie und Polizeiwissenschaft et Criminal Justice, Governance and Police Science l' Ruhr-Universität Bochum
 

1.    Grandes tendances du trafic de migrants en Europe  
2.    Violence et interventions policière dans les centres d’urgence
3.    Intelligence artificielle et analyse criminelle, quels liens ?
4.    Profilage facial : appartenance ethnique, apparence physique et répression  
5.    Trajectoires des auteurs de fraude
6.    Evolution de la délinquance parmi des personnes socio-économiquement différentes
7.    Estimation des risques de sanctions parmi les jeunes
8.    Contrôle social de quartier et perception du crime et des désordres dans la Chine urbaine
9.    Principes stratégiques pour l’investigation criminelle
10.    Commerce de la drogue et humour
11.    Etude sur la possession cachée d’armes sur les campus US
12.    Sous-reportabilité des homicides par la police aux USA

1.    Grandes tendances du trafic de migrants en Europe  
Cet article s’intéresse au marché de la traite de migrants en Europe. Ce marché, dont les nombreuses entreprises requièrent peu de qualification et peu de capital d’entrée, est flexible et se développe rapidement même sur une courte période. Des recommandations sont émises en ce qui concerne entre autres les politiques sur les territoires, plutôt que sur mer. https://bulletin.cepol.europa.eu/index.php/bulletin/article/view/242  

2.    Violence et interventions policière dans les centres d’urgence
La revue “Criminology and Public Policy” traite de ce sujet d’actualité sous : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/capp.2017.16.issue-3/issuetoc

3.    Intelligence artificielle et analyse criminelle, quels liens ?
Ce papier s’intéresse à la pratique française en matière d’analyse criminelle et d’usage de l’intelligence artificielle, ses promesses et enjeux. https://bulletin.cepol.europa.eu/index.php/bulletin/article/view/244  

4.    Profilage facial : appartenance ethnique, apparence physique et répression  
Cet article traite du lien entre ces trois éléments pour déterminer le degré de menace et donc de répression. Les prévenus noirs sont considérés plus dangereux par leur apparence. Une influence négative est aussi exercée par des tatouages, des balafres. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1745-9125.12143/full

5.    Trajectoires des auteurs de fraude
Cette étude classifie les auteurs de fraude en profils divers : les intermittents, les spécialistes et les versatiles.  Le versatile est le plus courant : la fraude représente un domaine criminel parmi d’autres et il ne se spécialise pas, infirmant ainsi l’idée que le crime en col blanc se distingue des autres formes de délinquance. http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1477370816677620  

6.    Evolution de la délinquance parmi des personnes socio-économiquement différentes
Les résultats de cette analyse montrent que l’évolution de la criminalité est différente selon le profil socio-économique des auteurs sur les années : les plus favorisés tendent à réduire leur implication dans la délinquance d’appropriation avec l’âge, alors que  la violence continue d’augmenter parmi les personnes moins avantagées. http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1477370816682979  

7.    Estimation des risques de sanctions parmi les jeunes
Une étude sociologique longitudinale menée depuis 2002 parmi des élèves des classes de Duisbourg en Allemagne analyse l’effet de l’estimation des risques de sanctions sur la commission d’acte délictueux. Les résultats sont en partie assez surprenants et amènent à questionner l’effet dissuasif/préventif de forme de répression plus sévère. Voir sous : Kölner Zeitschrift für Soziologie und Sozialpsychologie 2017 (69): 259-282 veröffentlicht. http://kzfss.uni-koeln.de/aktuelles-heft/

8.    Contrôle social de quartier et perception du crime et des désordres dans la Chine urbaine
Cet article traite de différentes formes de contrôle social en Chine (contrôle via le marché de la sécurité, le public, le communautaire, le semi-public) et ses effets sur la perception des désordres locaux. Le contrôle informel agit plus fortement sur la perception du désordre social. Le contrôle public et semi-public est plus influent pour tous les types de désordres. http://onlinelibrary.wiley.com/wol1/doi/10.1111/1745-9125.12142/abstract  

9.    Principes stratégiques pour l’investigation criminelle
La notion de stratégie est très usitée en matière militaire, et est ici appliquée à l’investigation criminelle, construisant sur des références classiques comme Sun Tzu, Ernesto ‘Che’ Guevara, von Clausewitz, Lawrence ‘of Arabia’, Mao Zedong, mas aussi les forces spéciales contemporaines. Le but est de déclencher un débat sur la manière de penser la police judiciaire et de former les agents. https://bulletin.cepol.europa.eu/index.php/bulletin/article/view/247  

10.    Commerce de la drogue et humour
Une étude décrit la place que l’humour prend parmi les dealers, à la fois pour se différencier les uns des autres et du reste de la population, et pour gérer la menace que peut représenter la police et les infiltrés en particulier.http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1745-9125.12148/full

11.    Etude sur la possession cachée d’armes sur les campus US
Le port d’armes en milieu académique est le centre de cette étude sociologique. La croyance de base est que l’arme par les étudiants et le personnel de l’Université a un effet dissuasif. Les ressorts de cette conviction sont : un haut degré de sentiment d’insécurité, le manque de confiance dans la police et le gouvernement, et enfin l’orientation politique. Source : De Angelis et al: Collective Security, Fear of Crime, and Support for Concealed Firearms on a University Campus in the Western United States. http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0734016816686660

12.    Sous-reportabilité des homicides par la police aux USA
Il est connu que les chiffres des homicides par la police sont mal comptabilisés aux USA. Le FBI rapporte 500 car annuellement, d’autres sources un millier. Les erreurs de mesure sont le premier problème : si la police n’est pas mentionnée dans le cas, l’affaire est classée sans référence adéquate et hors statistique.
Source :  http://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1088767917693358