Police Science : Newsletter
2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 |
169, décembre 2013 | 168 | 167 | 166 | 165 | 164 | 163 | 162 | 161 | 160 | 159
La newsletter sciences policières est le fruit de la coopération entre TC Team Consult, Genève/Zurich (CH), Freiburg i. Br. (D) www.tc-teamconsult.com et la chaire de criminologie et sciences policières de l’Université de Bochum (Prof. Dr. Thomas Feltes) http://www.kriminologie.ruhr-uni-bochum.de/ et des programmes de la maîtrise Kriminologie und Polizeiwissenschaft et Criminal Justice, Governance and Police Science l' Ruhr-Universität Bochum
 

Newsletter sciences policières. N. 169, décembre 2013

1. Addendum : projet pilote avec des caméras sur le corps au sein de la préfecture de police de Francfort
2. Zygmunt Bauman sur l'anonymat sur l’Internet
3. Autodéfense digitale
4. Priorités de la prévention de la délinquance en Europe
5. Le « Predictive Policing » et son rôle dans la procédure pénale
6. Aperçu de la science médicolégale
7. Début du « Global Drug Survey »
8. Prévention de la violence à l'échelle mondiale
9. Filière de mastère en criminologie et en recherche sur la violence à Ratisbonne
10. Si des femmes sont amoureuses de délinquants. Suggestion de lecture de Pieke Bierman
11. Spaces of the Poor. Compte rendu de lecture par Thomas Feltes
 
1. Addendum : projet pilote avec des caméras sur le corps au sein de la préfecture de police de Francfort
Dans la newsletter sciences policières de novembre 2013, nous avons relaté l'utilisation des caméras sur le corps comme une nouvelle forme de la prévention technologique contre la violence de la police et qui est testée avec succès aux Etats-Unis. Nous pouvons ajouter que depuis mai 2013, la préfecture de police de Francfort a lancé un projet pilote avec des caméras sur le corps. Le projet est inscrit dans la durée de 12 mois. Après six mois, le ministre de l'intérieur du Land de Hesse, Boris Rhein, a déjà constaté que les caméras ont un effet positif. Dans la zone d’expérimentation de « Alt Sachsenhausen », le nombre d'actions de résistance contre la police a diminué de 14 à 8 et les agents de police ont rapporté une plus grande volonté de coopération par le public. Vous trouvez les sources sur :
http://www.fr-online.de/frankfurt/-body-cam--mit-koerperkamera-auf-der--zeil,1472798,24873784.html 
https://hmdis.hessen.de/presse/pressemitteilung/innenminister-boris-rhein-body-cam-verhindert-gewalt-gegen-polizeibeamte
 
2. Zygmunt Bauman sur l'anonymat sur l’Internet
Dans une interview, le sociologue Zygmunt Bauman traite « la fin de l'anonymat ». Selon Bauman, nous renonçons volontairement à notre droit à une sphère privée, avec des conséquences destructives. Nous sommes favorables à la perte de la sphère privée car elle est le prix pour « les belles choses que nous recevons en échange ». Bauman parle d’un esclavage auto-produit : dès que nous nous trouvons à l'intérieur, nous sommes face à notre sort. Il cite Brian Stelter qui a remarqué que « l'intelligence collective de deux milliards d'internautes liée aux empreintes digitales qu'ils laissent sur l'Internet, rendront prochainement possible l'attribution de presque toutes les vidéos gênantes, toutes les photos privées et tous les courriels indiscrets à sa source, indépendamment de la volonté de cette source ». En même temps, Bauman souligne aussi notre plaisir de l’observation permanente : l'ancienne peur de la découverte est supprimée par le plaisir « qu'il y ait toujours quelqu'un qui nous aperçoit ». Vous trouvez la source sur :
http://www.blaetter.de/archiv/jahrgaenge/2013/oktober/das-ende-der-anonymitaet
 
3. Autodéfense digitale
Dans son e-book « Verschlüsselt », Tobias Gillen, un jeune journaliste à Cologne, décrit les possibilités de la création d'une plus grande sécurité digitale de manière compréhensible. En outre, il explique le chiffrement des courriels sur iPhone, l'installation du chiffrement S/Mime et PGP ainsi que les caractéristiques d'un mot de passe fiable. Vous trouvez plus d'information sur : http://ebook.tobiasgillen.de/
 
4. Priorités de la prévention de la délinquance en Europe
La troisième publication sous le titre « European Crime Prevention Monitor » du Réseau Européen de Prévention du Crime (EUCPN) se concentre sur les domaines de la délinquance qui sont priorisées à l'instant par les États membres de l'Union européenne. Il s'agit entre autre des atteintes à la propriété et aux personnes, de la criminalité violente et de l'abus de drogues. De plus, la publication présente aussi les résultats du « International Crime Victimization Survey of 2005 and 2010 (ICVS) », du « Statistical Bulletin 2013 of the European Monitoring Centre for Drug and Drug Addiction (EMCDDA) » et du « European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs 2011 (ESPAD) ». Vous trouvez plus d'information sur :
http://www.eucpn.org/download/?file=European%20Crime%20Prevention%20Monitor%203_Priorities%20In%20Crime%20Prevention%20Policies%20Across%20Europe.pdf&type=13 
 
5. Le « Predictive Policing » et son rôle dans la procédure pénale
Le « Predictive Policing » ne signifie pas seulement la tentative d'identifier le lieu et le moment de la prochaine infraction, mais a aussi pour objectif de trouver de nouveaux modes d’intervention de la police qui préviennent la délinquance ou qui aident à élucider les infractions commises. Avec le soutien du « National Institute of Justice » aux Etats-Unis, une nouvelle publication intitulée « Practical guide for departments interested in using predictive policing » a été publiée, qui montre les instruments techniques et les approches tactiques les plus prometteuses dans le travail prédictif de la police. Vous trouvez plus d'information sur :
http://www.rand.org/pubs/research_reports/RR233.html  http://www.youtube.com/watch?v=HU6qx0qNgG0&feature=youtube_gdata
 
6. Aperçu de la science médicolégale
Dans le cadre d'une initiative dans la science médicolégale, l'Université de West Virginia offre un programme « Continuing Education for forensic Professionals » avec des cours dans la science médicolégale. Le programme se compose de séminaires en ligne, comme un cours sur les empreintes digitales ou un cours sur les tests ADN dans la science médicolégale. Vous trouvez plus d'information sur : http://fsi.research.wvu.edu/

7. Début du « Global Drug Survey »
Adam Winstock du King's College de Londres a commencé un sondage sous le titre « Global Drug Survey 2014 ». Le sondage vise à la collecte d’informations concrètes qui aident à « organiser la consommation de drogues de la manière la plus sûre possible et de sauvegarder aussi bien que possible le bien-être ». Parmi les objectifs du sondage se trouvent une représentation détaillée des consommateurs, leurs préférences et leurs peurs ainsi que les expériences positives et négatives avec différentes drogues. L’un des buts des résultats est de montrer quels types de consommation ont créé les plus grands dégâts et quels types de consommation ont eu les effets les plus positifs. En même temps, les chercheurs espèrent identifier comment les lois et les interdictions influent la consommation. Vous trouvez plus d'information et le lien vers le questionnaire sur : http://www.zeit.de/wissen/gesundheit/2013-11/drogenkonsum-umfrage-global-drug-survey
 
8. Prévention de la violence à l'échelle mondiale
Dans le monde, environ 1,5 million de personnes par an perdent la vie à cause de la violence. Le programme pour la prévention de la violence et du traumatisme de l'organisation mondiale de la Santé (OMS) réalise en permanence des projets pour la prévention de la violence à l'échelle mondiale. Dans la nouvelle publication « Preventing violence: Evaluating outcomes of parenting programmes », l'OMS présente l'évaluation des programmes d'éducation en matière de prévention de la violence. Les résultats montrent qu’un plus grand nombre de données que celles collectées par des programmes standards sont nécessaires dans les pays pauvres. En même temps, la mise en œuvre de programmes d'éducation parentale est importante dans ces pays pour diminuer la violence familiale qui y règne. Vous trouvez le rapport et des autres documents sur :
http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/85994/1/9789241505956_eng.pdf http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/77936/1/9789241500845_eng.pdf, http://www.who.int/features/factfiles/violence/violence_facts/en/index.html
http://www.who.int/violence_injury_prevention/fr/index.html
 
9. Filière de master en criminologie et en recherche sur la violence à Ratisbonne
Sous la direction de Henning Ernst Müller de la chaire pour le droit pénal et la criminologie, l'université de Ratisbonne offre une filière de master de la durée de quatre semestres à plein-temps en « criminologie et recherche sur la violence ». La filière est conçue de manière pluridisciplinaire et est accessible sans restriction d'admission pour les diplômés des  sciences humaines, des sciences sociales et des sciences naturelles. L'expérience pratique n'est pas une condition préalable. La filière fait partie de l'offre régulière de l'université et il n'y a pas de frais d'études extraordinaires. Vous trouvez plus d'information sur :
http://www.uni-regensburg.de/rechtswissenschaft/strafrecht/mueller/kriminologie-gewaltforschung/index.html
 
10. Si des femmes sont amoureuses de délinquants. Suggestion de lecture de Pieke Bierman
Quand une femme épouse un grand criminel, c'est une histoire classique de la presse à sensation. La plupart du temps, ces femmes sont ensuite caractérisées comme étant dérangées. Or, la journaliste Elisabeth Pfister a lancé une recherche dans ce domaine inexploré de la fascination des délinquants. Elle a interviewé plusieurs femmes concernées qui ont raconté leurs histoires selon leur propre perspective. De plus, elle a visité des prisons pour hommes et elle a demandé l'avis d’experts de la psychiatrie. Selon Elisabeth Pfister, les femmes qui sont amoureuses de délinquants ne sont pas des raretés pathologiques.
Elisabeth Pfister, Wenn Frauen Verbrecher lieben, Christoph Links Verlag, Berlin 2013, 240 pages.
Vous trouvez plus d'information sur :
http://www.deutschlandradiokultur.de/sachbuch-einen-moerder-zum-ehemann.950.de.html?dram:article_id=269064 http://www.deutschlandradio.de/audios.260.de.html?drau:broadcast_id=273&drau:page=1&drau:audio_id=234464&drau:play=1
 
11. Spaces of the Poor. Compte rendu de lecture par Thomas Feltes
D'un point de vue officiel, il n'y a pas encore de bidonvilles en Allemagne. Cependant, le phénomène des « pauvres urbains » est bien connu. Les espaces dans lesquels ces pauvres urbains vivent forment de plus en plus un sujet de recherche pour la criminologie, qui constate des parallèles dans les différentes formes de la marginalisation de ces personnes : « dans nos villes il y a des personnes - souvent dans des zones bien identifiables - qui sont défavorisées socialement. Parfois elles se trouvent en effet à la marge de la société. Cependant, la plupart du temps elles vivent dans des zones centrales dans lesquelles le développement architectural et l'entretien des immeubles ont été plus ou moins abandonnés ». Le constat de Thomas Feltes sur un nouveau livre sur le sujet : le livre pose la question de comment nous devons traiter ces espaces et comment nous devons vivre avec les personnes qui y habitent pour sauvegarder « la paix dans les villes ». Vous trouvez le compte rendu complet en allemand sur : http://www.polizei-newsletter.de/books/2013_Spaces_of_the_Poor_Feltes.pdf